Data center et Cloud en 2019: vers un regain de popularité des data centers ?

Actualités

Quand toutes les données des entreprises valsent en permanence entre les data center et le Cloud, le vrai challenge consiste à trouver un équilibre entre le stockage sur le Cloud et les implémentations sur site. Sans trop s’avancer, quelques hypothèses concernant les perspectives pourraient être établies d’après les tendances émergentes.

Data center

Le Edge Computing ou traitement de donnés en périphérie, la question de sa commercialisation

L’idée de traitement de données à la périphérie séduit la plupart des utilisateurs. Pour les opérateurs de data center, cela s’avère être une solution pour alléger la charge sur les serveurs centraux. Pour les entreprises, c’est le temps de réponse inférieur à 10 millisecondes représente une aubaine considérable. La question qui reste sans réponse est qui va supporter les couts, les opérateurs de téléphonie mobile ou les constructeurs automobiles désireux de mettre en place des voitures connectées. À ce jour, ils sont les plus expérimentés dans la conception de technologie et de réflexion sur le modèle commercial. Le Edge Computing est une idée coûteuse à la recherche d’un propriétaire, la question devrait trouver réponse en 2019.

Développement du système de refroidissement par eau

Google a ouvert la voie en annonçant, lors du lancement de la version 3.0 de sa puce AI Tensor, être passé au refroidissement par eau, car l’air n’était plus suffisant. En effet, la puissance des processeurs de plus 200 watts ne pouvait plus être contenue par le refroidissement par air. De plus, l’eau évacue mille fois mieux la chaleur que l’air. De plus en plus, les entreprises vont au-delà de leurs craintes des fuites relatives au liquide de refroidissement. Dans certains cas, le choix du système de refroidissement par air n’est pas possible face à la demande pour plus de puissance.

Plus d’intelligence artificielle pour pallier aux erreurs humaines

On présage une plus grande confiance accordée à la nouvelle classe d’intelligence artificielle, qui peut être utilisée comme un moniteur constant infatigable pour ajuster et surveiller continuellement les systèmes qui sont composés de plusieurs pièces mobiles. En effet, les data centers étant composés de serveurs individuels, de système de refroidissement et également de systèmes d’alimentation et le réseau, la configuration manuelle et l’absence de suivi représente un risque important.

Une croissance continue des data centers

Malgré tout ce qu’on a pu avance sur ce sujet, les data centers ont encore de très beaux jours devant eux. Avec l’éclosion de l’Intelligence artificielle, la demande de calcul n’a jamais été aussi forte. Les data centers reprennent ainsi du service prenant en charge une bonne partie des charges de travail et laissant d’autres aux fournisseurs de cloud. Tsilavo Ranarison et son équipe chez NextHope Madagascar sont à votre service pour la mise en place d’un data center offrant des performances exceptionnelles pour des applications physiques.

Les charges de travail passent des terminaux aux data centers

Les données elles-mêmes ne sont importantes que si elles sont traitées, et un terminal comme le Smartphone est loin d’être en mesure de traiter quoi que ce soit. Les terminaux mobiles incluant les smartphones, les tablettes et les ordinateurs collectent de nombreuses données, sans pouvoir les analyser ni recourir à aucun type d’intelligence artificielle, si bien que les données sont envoyées vers le cloud pour traitement. De même, la voiture connectée de 2019 ne traitera pas les données, ces dernières seront envoyées à un data center pour traitement.

Les fournisseurs de Cloud se disputent pour les ordinateurs de bureau

Microsoft n’est pas le seul fournisseur à considérer le poste de travail comme moyen de se connecter au cloud. Tous les principaux fournisseurs de cloud sont intéressés par le marché des postes de travail virtuels. Comme Windows 7 arrivera en fin de vie en 2020, on peut considérer que l’année 2019 sera une année de transition. On se demande ainsi si les utilisateurs vont simplement passer à Windows 10 et consolider la position de Microsoft ou est ce qu’ils vont adopter des solutions comme AWS WorkSpaces ou Google Chromebooks ?

 Ranarison Tsilavo    

Ranarison Tsilavo est un visionnaire qui ne recule pas devant les défis et tient à ce que son équipe puisse suivre afin que les solutions proposées par la société NextHope Madagascar soient toujours à la pointe de la technologie.