Mieux comprendre les différentes solutions d’infrastructure réseau

NextHope, Uncategorized

De plus en plus de systèmes réseaux convergés, intégrés et hyperconvergés sont retrouvés sur le marché de l’informatique. Il est parfois difficile de faire la différence avec les appellations employées par les différents constructeurs. L’entreprise NextHope Madagascar, fournisseur de ces infrastructures à Madagascar dirigé par son CEO Tsilavo Ranarison connait bien le domaine et propose d’ailleurs ces solutions pour les entreprises de la Grande Ile et de la région ESA.

reseau, informatique, architecture

Les solutions convergées, intégrées et hyperconvergées : des solutions prêtes à l’emploi

Ces dernières années, les géants de l’informatique ont mis en place des solutions d’infrastructure réseau préassemblées afin de fournir aux clients des solutions qui sont déjà préconfigurées et prévalidées, donc prêtes à l’emploi.

Le but de ces solutions convergés, intégrés et hyperconvergés est de permettre la réduction des risques et des incertitudes liés à l’intégration des divers composants d’une solution d’infrastructure réseau, faire en sorte que les déploiements et le provisioning de nouveaux services soient accélérés et enfin faciliter l’usage de l’infrastructure en simplifiant son exploitation. L’équipe de Ranarison Tsilavo chez NextHope Madagascar propose ces solutions, pour tous types d’entreprises.

Une architecture réseau intégrée ou convergée

Les solutions intégrées peuvent être utilisées immédiatement sans besoin de configuration spécifique. Les solutions convergées d’un autre côté ont été élaborées généralement afin d’accueillir des plateformes de virtualisation. Que ce soit une solution intégrée ou convergée, ce sont tous des infrastructures qui ont été préconfigurées et dont le délai de mise en route est de quelques heures à quelques jours. Les solutions traditionnelles demandent un délai de mise en route beaucoup plus long, cela peut aller jusqu’à plusieurs semaines.

L’utilisateur gagne donc en termes de temps. L’usage est également simplifié. Le client bénéficie d’un seul interlocuteur côté support. Depuis deux ans, les solutions intégrées et convergées ont connus beaucoup de succès sur le marché et ont connu un développement rapide.

Les architectures de référence

Les systèmes convergents sont généralement mono-fournisseur. C’est pourquoi des solutions intermédiaires à ces systèmes sont apparues sur le marché: ce sont les architectures de référence. Cela va donc permettre aux intégrateurs de réaliser des systèmes convergents à partir de composants qui proviennent de plusieurs constructeurs. Les architectures de référence ont pour objectif la mise en œuvre des infrastructures virtualisées, mais elles peuvent aussi être utilisées pour déployer rapidement des logiciels.

Les systèmes convergés sont vendus par un constructeur unique et peuvent répondre aux besoins des moyennes et grandes entreprises. Les configurations sont les mêmes pour toutes les entreprises qui en sont ou seront équipées.

Les architectures de référence qui copient les systèmes convergés sont utilisés pour des entreprises plus petites et le système est assemblé en fonction de la demande et des besoins réels du client.

Les systèmes hyperconvergés vers une vraie convergence

Les constructeurs parlent de solutions convergées mais en réalité ces systèmes ne présentent pas plus de convergence que les systèmes traditionnels. En réalité, cette convergence est plutôt un système pré-intégré.  L’architecture fondamentale est similaire à celle d’une architecture traditionnelle.

Les solutions qui sont réellement convergées sont les systèmes hyperconvergés. Les avantages de ces dispositifs ce n’est pas le matériel en-soi, mais la couche logicielle qui permet leur motorisation. Le serveur intégré est utilisé comme un « compute » virtualisé et en même temps va servir de stockage. Plus le nombre de nœuds augmente, plus le système est puissant.