A-t-on besoin d’un antivirus avec Windows 10 ?

entreprise, Ranarison Tsilavo, Sécurité informatique

Depuis la fin de Windows 7, les utilisateurs qui ont souhaité rester fidèle à la firme de Redmond se font à l’idée de mettre à niveau et passer à Windows 10. Une question qui revient assez souvent sur les forums, c’est l’interrogation sur la nécessité ou non d’un antivirus sachant que pas mal d’abonnés se fiaient Windows Security Essentials avec Windows 7. L’équivalent de ce programme de protection sous Windows 10 se nomme Windows Defender.

windows defender Ranarison Tsilavo

Antivirus pour accompagner le système Windows 10 ? Ranarison Tsilavo donne son avis

CEO de la société NextHope Madagascar, Ranarison Tsilavo travaille avec une équipe au fait des tendances dans le domaine de la sécurité informatique. Dans l’absolu, le système d’exploitation Windows 10 est conçu avec Windows Defender, une protection antivirus gratuit qui rivalise aisément avec des logiciels antivirus payants. Une étude de la société australienne AV Comparatives le classe d’ailleurs parmi les meilleurs antivirus pour PC pour cette année.

Il faut croire que Microsoft a fait beaucoup d’effort pour permettre à ses utilisateurs de profiter d’un outil gratuit aussi performant. La faille de sécurité qui a fait beaucoup de vague en mai 2017 est maintenant bien derrière Microsoft. Pour ce grand nom dans l’édition informatique, l’idéal serait d’utiliser le système Windows 10 avec le navigateur Microsoft Edge sur lequel il est intégré, offrant ainsi une assurance sur la fiabilité des fichiers qui y sont téléchargés. Selon toujours Ranarison Tsilavo, Windows 10 constitue une protection fiable contre les malwares et autres virus qui peuvent autant provenir de la messagerie électronique des applications qui sont de plus en plus nombreuses sur le web.

Toutefois, Windows Defender reste un antivirus standard

L’intégration de Windows Defender à Windows 10 peut quand même être également sa faiblesse selon Ranarison Tsilavo. Aussi efficace soit-il, les cybercriminels ne manquent pas d’imagination pour trouvent en Windows Defender une cible de choix. Par simple envie de relever le défi de craquer le système de sécurité ou pour des intentions plus sombre, les pirates étudient fondamentalement les fonctionnalités et le comportement de l’antivirus. Le problème reste le fait que le système de protection repose sur un système de reconnaissance standards des attaques virtuelles. Les pirates s’évertuent ainsi à chercher à contourner la protection en évitant de reproduire les schémas d’attaque connus du système.

Pour une protection maximale des appareils connectés, Ranarison Tsilavo propose quand même d’étudier d’autres options de sécurisation selon le niveau de sensibilité des informations. Pour une utilisation domestique, on peut se contenter d’une protection assez minimaliste, mais pour le cas des entreprises, il vaut mieux investir dans des solutions professionnelles comme celles de l’éditeur Russe Kaspersky Lab Endpoint Sécurity qui fait pratiquement du sans faute dans la majorité des tests de performances auxquels les logiciels sont soumis.