Virtualisation de datacenter : une évolution majeure

Nouvelles technologies

L’avènement du big data, le développement du cloud et la croissance exponentielle des connexions au réseau global et à des réseaux privés a participé au déploiement d’un nombre croissant de datacenters, dont le rôle va bien au-delà  du stockage en ligne des données.

La virtualisation a constitué un bond en avant dans l’univers très technique des systèmes d’information en permettant un usage plus intelligent des ressources, et de ce fait, conduit à une baisse effective des dépenses engagées dans le déploiement des matériels. A Madagascar et dans toute la région de l’Océan Indien et de l’Afrique australe, NextHope, dirigé par son CEO Ranarison Tsilavo, a choisi un partenariat stratégique avec le géant américain VMware pour offrir aux grandes entreprises, mais aussi aux PME des solutions de proximité.

Quels sont les rôles actualisés d’un datacenter ?

Un datacenter est un lieu qui accueille des serveurs, des ordinateurs centraux, des unités de stockage ainsi que toutes les infrastructures de télécommunication et de réseaux qui permettent d’accéder aux données depuis un site distant de quelques mètres ou de plusieurs milliers de kilomètres. Le datacenter est aussi constituée de la partie alimentation électrique nécessaire, le refroidissement des machines ainsi que la sécurité des installations. En plus de la puissance de calcul à fournir pour traiter les données (répondre aux requêtes de recherche, traiter les messages par millions, organiser le transit des fichiers multimédias, offrir un accès aux  applications…), un datacenter doit disposer d’une haute disponibilité. Avec le cloud computing qui se base sur la mise en ligne des données et des applications, ce rôle est d’autant plus primordial afin de permettre aux collaborateurs une plus grande mobilité.

Datacenter ère du Big Data

Quel avantage de procéder à la virtualisation d’un datacenter ?

Le schéma traditionnel d’un datacenter consistait à attribuer une tâche spécifique à un datacenter. Celui-ci est alors dimensionné de manière à supporter les pics de charge. Le reste du temps, les ressources ne sont pas exploitées à pleine capacité. La virtualisation d’un datacenter permet d’implanter plusieurs applications (hébergement, messagerie, VoIP…) sur un même serveur physique. En premier lieu, le gain est donc financier puisqu’il n’est plus nécessaire d’acquérir plusieurs serveurs pour l’installation des différentes applications. Chez NextHope Madagascar, l’équipe de Ranarison Tsilavo met un point d’honneur à apporter des solutions dimensionnées aux besoins de chaque entreprise et la virtualisation est l’un des moyens privilégiés pour faire baisser considérablement le coût d’exploitation de leur système d’information. Une PME n’aura ainsi pas besoin d’une immense installation et la mutualisation pourra leur faire bénéficier de plusieurs serveurs virtuels dédiés qui fonctionnent de la même manière qu’un serveur physique. Une grande entreprise pourra à un moment avoir besoin d’ajouter quelques serveurs virtuels en plus de ses serveurs physiques déjà disponibles. Il n’aura donc pas besoin d’investir dans la totalité d’un serveur physique

De son statut de Enterprise Solution Provider de VMware, NextHope Madagascar dirigée par Ranarison Tsilavo fera bénéficier de son expertise les clients dont ils profiteront des différents avantages de la virtualisation :

  • Réduire le coût des serveurs, du stockage
  • Offrir de nouvelles fonctionnalités
  • Évoluer en fonction des besoins de l’entreprise pour maintenir la compétitivité
 Ranarison Tsilavo    

Ranarison Tsilavo est un visionnaire qui ne recule pas devant les défis et tient à ce que son équipe puisse suivre afin que les solutions proposées par la société NextHope Madagascar soient toujours à la pointe de la technologie.